360°

Beauté/santé : la moitié
des consommateurs prêts à sacrifier
la qualité au profit du prix

Selon une étude Alix Partners/Potloc*, 8 Français sur 10 se disent inquiets des conséquences de l’inflation sur leur niveau de vie. Parmi eux, 37 % sont “inquiets”, 43 % “très inquiets”. Au global, 73 % sont convaincus d’avoir perdu du pouvoir d’achat lors des 12 derniers mois. Un ressenti qui diffère quelque peu de la réalité : en fait, malgré la hausse des prix, le pouvoir d’achat des Français n’a baissé que de -0,2 % entre 2021 et 2022 (par unité de consommation), selon l’Insee. Il n’empêche : face à l’inflation, les comportements évoluent. Les renoncements d’achats aux rayons habillement (17 %), alimentation (14 %), bricolage (13 %) ou encore électroménager (10 %) ne sont pas négligeables. Pour le moment, les soins médicaux et esthétiques ne sont pas vraiment touchés par ces renoncements (5 % seulement des sondés). En revanche, les Français changent souvent leurs arbitrages : 52 % des sondés admettent ainsi sacrifier la qualité pour bénéficier d’un prix moins élevé ou d’un reste à charge moins important… Une réalité à laquelle vous faites face, régulièrement, dans vos magasins.

73 % des Français sont convaincus d’avoir<br />
perdu du pouvoir d’achat en 1 an | 2 % renoncent à la qualité pour avoir un meilleur prix

83 %
DES FRANÇAIS
UTILISENT UNE
APPLICATION
MOBILE SANTÉ/
BIEN-ÊTRE

Selon une étude menée par Sapio Research*, les applications mobiles liées à la santé sont utilisées au quotidien par 83 % des Français. Soit une proportion plus élevée que chez nos voisins anglais (78 %) et américains (82 %). Et si les programmes fitness, sommeil et bien-être sont particulièrement populaires en France, les “applis” médicales (téléconsultation, visite médicale, thérapie, etc.) ont trouvé leur public : 13 % de la génération Z y ont recours, 11 % des millennials, 10 % de la génération X et 6 % des boomers.

*Méthodologie : enquête menée en janvier 2023 par Sapio Research, spécialiste en étude de marché, auprès de 4 000 consommateurs âgés de 18 ans en France, au Royaume-Uni et aux États-Unis.