Parcours client : la lente montée
en puissance de la RSE

La délégation Customer Marketing de l’Association des agences conseils en communication (AACC) a mené avec Opinion Way une étude* sur les attentes des Français à l’égard des marques concernant leur engagement RSE. Plusieurs enseignements : plus de la moitié des sondés (57 %) ne sont pas disposés à payer plus cher pour acheter des produits à la durée de vie plus longue. Dans le même temps, 43 % sont prêts à payer un abonnement à un service d’entretien ou de réparation, avec un vrai “gap” générationnel entre les jeunes adultes et les seniors. Ce qui montre qu’une réelle politique RSE a de l’avenir, certes, mais aussi qu’elle prendra peut-être du temps avant de profiter, en retour, à votre activité commerciale. Autre illustration avec le rapport au “papier” : 66 % des personnes interrogées se déclarent prêtes à recevoir les offres des marques seulement par SMS, particulièrement les familles et les 24-34 ans. À l’inverse, les plus de 65 ans restent très attachés aux prospectus et autres catalogues traditionnels… 2 clés pour affiner votre politique de communication et l’adapter, peut-être, aux attentes de vos porteurs potentiels.

*Sondage OpinionWay pour AACC mené auprès d’un échantillon représentatif de 1 005 Français âgés de 18 ans et plus (âge moyen 50 ans et 52 % de femmes). Les interviews ont été réalisées du 21 au 25 juillet 2022.

Parcours client : la lente montée en puissance de la RSE

 

Selon une enquête BVA pour la Fondation April *, si 54 % des Français connaissent les gestes à adopter pour rester en bonne santé (alimentation, addictions, activité physique, sommeil, santé mentale et usage des outils digitaux), 3 sur 10 (31 %) considèrent que prendre soin de leur santé correspond à se soigner lorsqu’ils sont malades, plutôt que d’agir en amont. Même si des différences générationnelles importantes apparaissent. “La perception de la prévention (…) est assez contrastée… Les Français se disent à la fois très sensibilisés, tout en reconnaissant mettre peu en pratique les gestes et les comportements de santé à adopter. Collectivement, organismes publics et privés, nous devons accélérer sur l’accompagnement des Français”, souligne Sophie Ferreira Le Morvan, déléguée générale de la Fondation April. Les médecins et les professionnels de santé (62 %), ainsi que les pouvoirs publics (52 %) sont ainsi perçus comme les acteurs les plus crédibles pour aider les individus à prendre en main leur santé. Un travail de prévention que vous menez déjà dans vos magasins, et qui renforce, jour après jour, votre rôle dans le parcours de soins visuels.

*Étude réalisée en partenariat avec BVA, entre le 23 et le 30 juin 2022. Échantillon de 2 000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus