Vie perso/vie pro : comment
se sentent les Français ?

Le confinement et l’arrêt brutal de l’activité ont laissé des traces : 45% des Français souhaitent désormais “lever” le pied maintenant qu’ils ne sont plus confinés, indique un récent sondage d’OpinionWay*. Un désir de ne pas revenir complètement au “monde d’avant” qui s’exprime tant dans le domaine personnel que professionnel. La période a accentué la volonté d’accorder plus de temps à ses proches, à son bien-être. La motivation professionnelle repose sur le sentiment de sauvegarder des emplois, la satisfaction personnelle et la reconnaissance managériale de ses efforts.

*Sondage réalisé sur un échantillon de 608 personnes représentatif de la population française âgée
de 18 ans et plus, interrogé le 15 et 16 mai.

Avec la commande vocale, Carrefour
propose une nouvelle expérience client

Le “shopping vocal”, nouvel Eldorado du commerce ? C’est en tout cas le pari que fait Carrefour qui lance un nouveau service “Commandez avec la voix”. Le groupe s’appuie pour cela sur l’Assistant vocal et l’IA de Google. Le principe est simple : le client dicte à l’Assistant Google sa liste de courses ou ses besoins. Grâce à l’IA, l’Assistant propose le “bon” produit en fonction des achats précédents, des goûts identifiés par le moteur de recherche, des meilleures ventes et des meilleurs prix. Le client choisit ensuite son créneau et son mode de livraison (drive, drive piéton, domicile) et finalise sa commande. Une formule qui devrait séduire les consommateurs “routiniers” qui pourront selon Carrefour réduire leur temps de course à moins de 5 mn. Google devrait nouer d’autres partenariats avec la grande distribution alimentaire dans les mois à venir.

Les Français consomment de nouveau… mais de façon mesurée

 

Selon la dernière étude de l’Obsoco*, les Français ne semblent pas s’être précipités vers les magasins de produits non alimentaires redevenus accessibles depuis le 11 mai : 53 % déclarent avoir effectué au moins un achat non alimentaire dans un magasin physique. Arrivent nettement en tête le bricolage et le jardinage. Bonne nouvelle, en revanche, pour les opticiens : la consommation des biens “nécessaires” repart : 79 % des personnes qui ont fréquenté un magasin physique ont acheté des “produits dont ils avaient vraiment besoin”. Seuls 5 % ont renoué avec le pur “plaisir de consommer”. 2 raisons pour l’Obsoco à ce manque d’appétence pour l’achat plaisir : les difficultés persistantes, dans les grandes villes surtout, de mobilité vers les commerces et la “dégradation” de l’expérience client avec les contraintes imposées par les règles de sécurité sanitaire.

* Note 9 du Jour d’après, dispositif mis en
place par l’Obsoco depuis la mi-mars 2020, enquête réalisée en ligne du 20 au 26 mai 2020 auprès d’un échantillon de 1 000 personnes représentatives de la population française de 18 à 75 ans.