Perquisitions dans plusieurs
centres d’ophtalmologie
Alliance Vision

Le lundi 13 décembre, plusieurs centres Alliance Vision (au Havre, à Nancy, à Pontoise et au Mans) ont fait l’objet de perquisitions, ainsi que le siège social de la maison-mère et le domicile de certains dirigeants. Cette opération, diligentée par le parquet de Paris, a été menée en lien avec l’Office central de lutte contre le travail illégal (OCLTI). Les enquêteurs, accompagnés par des gendarmes, se sont notamment intéressés au contenu des disques durs et à la comptabilité de ces établissements. En effet, ces centres pourraient employer des médecins non reconnus, voire non déclarés au Conseil national de l’ordre des médecins. Certains praticiens ne parlant pas français feraient en outre appel à des interprètes pour dialoguer avec leurs patients, tandis que d’autres ne déclareraient pas leurs remplaçants lorsqu’ils sont absents. Enfin, des orthoptistes se seraient fait passer pour des ophtalmologistes. Cette affaire est consécutive à l’enquête de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam), qui avait déposé 12 plaintes au mois de juillet et 6 autres à la rentrée en raison de suspicion de surfacturations. Plaintes à la suite desquelles le parquet de Paris avait lancé son enquête le 6 juillet 2021 pour “escroquerie et blanchiment en bande organisée”. Pour le moment, la Direction de l’audit, du contrôle contentieux et de la répression des fraudes de la Cnam n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet.

Bien Vu N°306 - Janvier 2022 - Mon Métier

COC 2022
Quel avenir
pour la
profession ?

Bien Vu N°306 - Janvier 2022 - Mon Métier

En parallèle des thématiques phares, comme la myopie, la contactologie ou la vision au travail, le Congrès d’optométrie et de contactologie, qui a lieu les 16 et 17 janvier 2022, organise cette année plusieurs débats autour de l’avenir de la profession. Au programme, en particulier :
• Que faire après son diplôme en poche ? Présentation de 4 parcours de passionnés
• Développez vos relations avec les ophtalmologistes
• L’optique “hors les murs” : une nouvelle façon d’exercer son métier aux multiples facettes
• Quelle formation pour l’opticien de santé de demain ?
• Comment l’opticien doit s’adapter pour lutter contre le non-recours aux soins optiques ?
À noter également, la participation de la plateforme de rendez-vous Maiia, filiale de Cegedim, par ailleurs plateforme de TP en optique (1/3 des PEC), qui bénéficie d’un partenariat avec l’AOF (Association des optométristes de France).