Avec le confinement, la formation continue innove pour les opticiens

Alors que les dispositifs publics incitent à un recours élargi à la formation professionnelle, les organismes spécialisés adaptent leurs offres au confinement sanitaire en proposant des formations à distance et des modules inédits dédiés aux enjeux de la reprise d’activité.

Avec la baisse d’activité, la formation continue offre l’occasion de se mettre à jour de ses obligations DPC (Développement professionnel continu) ou d’aiguiser ses compétences dans des domaines nouveaux. Et ce d’autant, qu’en plus des dispositifs publics aménagés pour prendre en charge les coûts associés, les organismes de formation se sont aussi mis à l’heure du confinement sanitaire en revisitant et aménageant leurs catalogues.

Accélération des formats digitaux
Face à la contrainte du confinement (91 % des formations se déroulant encore en présentiel), nombre d’organismes tentent de s’adapter en accélérant l’offre à distance des plateformes e-learning. C’est le cas dans le secteur de l’optique où les formats innovants se multiplient – qu’il s’agisse de modules 100 % à distance que l’on peut réaliser seul chez soi, de modules hybrides (blended learning) avec une partie de la formation à valider en présentiel après le confinement ou de classes dites “virtuelles” qui permettent de suivre des formations en groupe à distance.
• ISOForm a ainsi boosté sa plateforme pédagogique Isolearning depuis la mimars en l’enrichissant d’une nouvelle formation DPC 100 % e-learning sur la vision de la personne âgée. Plusieurs modules autour de la réfraction et de la contactologie sont accessibles en format hybride avec contenus à distance et une journée en présentiel dédiée aux pratiques reportée …d’ici la fin de l’année. Début mai, des classes virtuelles permettront de s’initier à la vente, l’optique de sport ou la vision de l’enfant.
• L’IES enrichit son offre e-learning, avec des modules couvrant désormais réfraction et vision de l’enfant.
• L’ICO renforce son statut de pionnier du genre avec l’offre en ligne la plus complète du secteur. Le catalogue maison intègre pas moins d’une douzaine de modules 100 % e-learning, des formats hybrides et plusieurs classes virtuelles déjà accessibles, le tout axé aussi bien sur les orientations du DPC que sur d’autres domaines clés comme la contactologie ou la vente.
• Essilor Academy travaille sur de nouveaux modules vente et management adaptés à la sortie de confinement. Pour être au rendez-vous de la sortie de ce confinement avec des offres qui donnent aux opticiens les moyens d’adapter leur parcours de vente et de redéfinir leur relation client face au choc de cette crise.

A la multiplication de ces innovations de catalogue, répond un engouement progressif des professionnels. L’annonce tardive (le 12 avril) des financements publics pendant la période a certainement ralenti l’engagement de beaucoup. Mais les demandes sont de plus en plus nombreuses. En effet, l’attractivité de nouveaux contenus plus digitalisés, facilitant l’organisation du temps en lien avec le travail, dépasse le seul cadre du confinement. Reste à développer encore les offres, ainsi que la réglementation associée. En cette période de confinement, la formation continue aparaît bel et bien comme un investissement à long terme pour les salariés… comme pour les organismes dédiés !