Novacel poursuit sa démarche écologique

Novacel, qui vient de prolonger son partenariat avec Leica pour la production et la distribution des verres Leica Eyecare en Europe, souhaite aller plus loin dans sa démarche écoresponsable globale. L’entreprise implantée à Château-Thierry (02) a déjà considérablement réduit l’impact environnemental de sa production : -50 % de consommation d’eau et de production de déchets (vs 2018), -44 % de consommation d’électricité. Depuis l’automne 2022, elle étend aux packagings et produits accompagnant ses verres (microfibres, emballage, sprays, pochettes…) cette approche écoresponsable avec des produits recyclables.

BV315-Mes-Fournisseurs

Essilor International écope d’une
amende, EssilorLuxottica la conteste

81 millions € (dont 15 millions € solidairement avec sa société mère EssilorLuxottica), c’est le montant de l’amende infligée par l’Autorité française de la concurrence à Essilor International, issue d’une procédure initiée en 2014. En cause : la mise en place entre avril 2009 et décembre 2020, de “pratiques commerciales discriminatoires (restrictions en matière de livraisons, de communication et de garanties) visant à entraver le développement en France des pure players de la vente en ligne d’équipements optiques”. Dans un communiqué de presse du 8 novembre dernier, le groupe EssilorLuxottica conteste cette décision : “le groupe est fermement convaincu de la légalité de ses pratiques et du bien-fondé de commercialiser certains segments de verres dans des conditions permettant de garantir aux consommateurs la meilleure correction nécessaire.”

BBGR pense “économies d’énergie”

 

Suite à ses investissements dans ses 2 usines de Sézanne et Provins, BBGR table sur une diminution de -4 % de sa consommation énergétique sur ce premier site de production et de -16 % sur le second à fin 2022.
Objectif 2023 : une nouvelle réduction d’un minimum de -3 % par rapport à 2022 avec de nouveaux chantiers (automatisation du système de chauffage, isolation des bâtiments, récupération des calorifiques…). Au-delà, le verrier a lancé une campagne sur les réseaux sociaux “Moins de… Plus de…” pour accompagner les opticiens qui souhaitent, eux aussi, diminuer l’impact énergétique de leur activité. Et rappelle que, grâce à son service Digifit (télédétourage), les opticiens peuvent faire plus d’économies d’énergie en magasin : pas d’eau ni d’énergie consommées pour le taillage des verres, pas de déchets que les opticiens ne peuvent mettre dans un récipient de recyclage…