EssilorLuxottica/GrandVision,
fin de partie ?

Bien Vu N°295 - Janvier 2021 - Mes Fournisseurs

Toujours dans l’attente de l’avis de l’autorité de la concurrence de la Commission européenne, le géant de l’optique pourrait, selon une information de Bloomberg, renoncer à finaliser le rachat de GrandVision, opération annoncée en juillet 2019. La crise du Covid-19 est passée par là et a tendu les relations entre les 2 parties.

En juillet 2020, une bataille judiciaire a été engagée par EssilorLuxottica contre GrandVision, au motif d’un manque d’informations fournies quant à la gestion de la crise sanitaire. Demande déboutée par le tribunal de La Haye puis interjeté en appel. Ces problèmes juridiques pourraient donc conduire à un renoncement d’EssilorLuxottica à l’opération. Plus vraisemblablement, le géant de l’optique cherche à renégocier les termes et le montant de l’achat, à l’instar de ce qu’a fait LVMH lors de sa transaction avec Tiffany pour faire baisser le montant du rachat (de 400 millions, en l’occurrence). On voit mal comment il pourrait renoncer à cette “verticalisation” qui lui permettrait d’engranger plus de 7 000 magasins dans son escarcelle, d’augmenter son CA et ses marges tout en affaiblissant ses concurrents verriers. Mi-décembre, EssilorLuxottica a également annoncé que les pouvoirs exécutifs étaient désormais confiés à Francesco Milleri, et Paul du Saillant, qui sont nommés respectivement directeur général et directeur général délégué.

Trois ans après son
rachat, GemOptics
prend son envol
et quitte le groupe
Mondottica

Avec cet accord de cession, Mondottica entend se recentrer sur son cœur de métier, la distribution de montures. De son côté GemOptics, fabricant oyonnaxien dont une partie de la production est réalisée en France, est racheté intégralement par Robert Content, gérant de l’entreprise depuis 2017, qui envisage un nouveau cap : “Notre métier est à un tournant de son histoire. Il faut rester agile et plus que jamais se mettre en situation de proposer au marché des produits en adéquation avec la demande, que ce soit en termes de créativité, de qualité perçue, de positionnement prix ou de bilan carbone. Cette nouvelle indépendance va nous permettre de gagner encore en réactivité.”

Hoya promeut MiYosmart auprès des parents

Hoya intensifie sa présence médiatique avec une vaste campagne radio depuis décembre dernier. Objectif ? Interpeller les parents sur la nécessaire prise en charge précoce de la myopie de leurs enfants en présentant le nouveau verre MiYosmart de freination de cette amétropie et informer les professionnels de la vision et les acteurs de la prévention. Le spot radio de 30 secondes est diffusé depuis début décembre sur toutes les radios généralistes les plus écoutées. Une campagne qui vient s’ajouter au sponsoring météo sur France Télévision mettant en avant le progressif MySelf. “Hoya présente 2 innovations emblématiques de son leadership en recherche et développement et maintient une visibilité publicitaire non stop depuis septembre 2020” souligne-t-on chez le verrier.