Hoya acquiert
des centres
d’ophtalmologie

Le groupe Hoya a annoncé début juin le rachat de Medic’OEil, un groupement de plateformes techniques pour les ophtalmologistes, dont les 7 centres sont situés à l’heure actuelle en Rhône- Alpes, Normandie et Nouvelle- Aquitaine. Son principe repose sur la mutualisation des équipements entre ophtalmologistes, qui travaillent de manière autonome, et d’un secrétariat intégré pour limiter les déplacements des médecins et des patients. Avec cette verticalisation, Hoya fait ainsi une incursion remarquée dans le domaine de la prescription. Selon le groupe, cette acquisition signe son engagement dans la fluidification de l’accès aux consultations ophtalmologiques en France tout en dynamisant le développement des centres Medic’OEil “là où les besoins sont les plus importants”.

Prûne Marre, directrice générale d’Essilor France

Préserver les marges des opticiens, dans un contexte inflationniste des coûts d’exploitation, et les aider à gagner en productivité : tels sont les objectifs d’Essilor France, selon Prûne Marre, la nouvelle directrice générale du verrier depuis février dernier. “Notre priorité : renforcer les partenariats avec les opticiens”, déclare-t-elle. Cela comprend le déploiement des programmes Essilor Experts (3 300 opticiens, EssilorLuxottica 360 (1 000 partenaires visés d’ici fin 2022) et Parcours de santé visuelle : “un parcours accompagné d’une formation qui a fait les preuves de son efficacité pour le point de vente : les 400 opticiens qui l’ont mis en place enregistrent en volume une hausse de 14 points des ventes de Varilux, 20 points pour Transitions et une croissance de 12 points de leur trafic en magasin”, précise Prûne Marre.

Aider les opticiens à performer, c’est aussi leur délivrer des innovations : à ce titre, Essilor lancera en 2023 une nouvelle génération de Varilux et élar-gira la gamme Eyezen pour dynamiser le segment des unifocaux, à la peine en 2022. “À plus long terme, nous poursuivrons l’approche initiée avec Stellest en innovant sur des verres “médicaments” dont les fonctionnalités vont au-delà de la seule compensation de l’amétropie”, souligne-t-elle.

“Le marché se polarise
et les marges des opticiens
rétrécissent… Nous devons
les aider à développer leur
panier moyen et gagner
en productivité”

Autre axe prioritaire : accroître la productivité avec un temps réduit passé en back office. “Nous travaillons sur nos offres d’équipements complets proposés sur de belles marques de montures et des verres Varilux. Notre laboratoire d’excellence à Wissous (91) qui verra le jour en 2024 garantira ce type d’équipement en 72 h.” Un nouveau site conçu “carbone neutre”. “En tant que leader du marché, nous sommes également engagés pour le soutien de l’ensemble de la filière”, conclut Prûne Marre. “Nous allons connaître de nouvelles évolutions, certaines risquent de ne pas être favorables au secteur. Comment préserver le système actuel tout en accompagnant ces mutations ? C’est à cette équation qu’Essilor s’attache.”