Mai 2020

Mensuel pratique et interactif de l’optique

(cliquez sur l’image pour découvrir la totalité de ce N°)

 * BienVu toujours disponible par abonnement *

Information COVID-19 : Compte tenu de la situation exceptionnelle que nous vivons et durant toute la durée de confinement, la lecture du magazine Bien Vu est en libre accès. Cliquez sur la couverture et bonne lecture.

Une reprise sous le signe des incertitudes

Dans quelques jours, la France sortira de la période de confinement selon des modalités encore à définir. Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie et des Finances, l’a assuré : tous les commerces non alimentaires, à l’exception des bars, restaurants et cafés, pourront rouvrir. Une sortie du tunnel après 2 mois de fermeture, partielle ou totale, en ce qui vous concerne. Mais marquée du sceau de beaucoup d’incertitudes.
Votre préoccupation majeure, ces jours-ci, concernent évidemment les conditions sanitaires de ce redémarrage. Les difficultés d’approvisionnement en masques, gels, etc., sans lesquels les procédures de sécurité et de nécessaire “distanciation sociale” ne peuvent être appliquées pour vous et vos clients, demeurent. Vos enseignes, vos centrales, vos partenaires fournisseurs, mettent tout en œuvre pour que vous en disposiez dès la réouverture de vos magasins. Et dès maintenant pour ceux d’entre vous qui assurent depuis plusieurs semaines un service minimum d’urgence.
Comment va se faire la reprise ? Chacun d’entre vous, propriétaire ou salarié, mesure bien les difficultés du redémarrage. Vos trésoreries ont souffert, plus que celles de tout autre commerce : le choc du confinement a succédé de peu à la baisse de votre activité de début d’année liée à l’entrée en vigueur du 100% Santé et des nouveaux réseaux de soins. Les mesures de soutien prises par les pouvoirs publics sont sans précédent. Mais elles laissent des “trous dans la raquette”, comme en témoignent, entre autres, votre taux de recours encore insuffisant aux dispositifs d’aides et vos négociations pied à pied avec les bailleurs sur les loyers.
Autre incertitude : le comportement de vos clients dans les semaines à venir, sachant que le retour à la normale devrait se faire par étapes comme le déconfinement. Selon l’Observatoire des conjonctures économiques (OFCE), les ménages français auront économisé 230€ par semaine pendant ces 2 derniers mois. Que vont-ils faire de cette “épargne forcée” ? Doit-on s’attendre à une consommation de rattrapage ? La situation socio-économique sera pourtant peu favorable à la consommation, les Français anticipant probablement une baisse de leurs revenus et le risque de chômage. L’élément décisif sera sans nul doute la confiance. Et sur ce terrain, vous avez toutes les cartes en main. Professionnels de santé, détenteurs d’un savoirfaire, commerçants de proximité : il faudra pour renouer ce lien avec vos clients miser sur tous vos atouts. Et vous adapter à de nouvelles attentes.

Marie-Dominique GASNIER