Septembre 2021

Mensuel pratique et interactif de l’optique

Soyez acteurs du changement

Un an et demi après l’émergence de l’épidémie, nous vivons de nouveau une rentrée sous le signe de la crise sanitaire. A la faveur du variant Delta, l’ensemble du pays, au premier chef les départements antillais, font face à une 4e vague. Depuis le 9 août dernier, les différentes étapes qui conduisent, au 16 octobre prochain, à l’obligation vaccinale pour tous les opticiens et les collaborateurs travaillant en magasin ont été définies et communiquées par l’Assurance maladie. Avec les questions que cela peut poser dans la gestion des équipes sur le point de vente. En dépit de ces incertitudes qui continuent de peser sur votre activité, celle-ci a globalement poursuivi sa croissance, si l’on excepte les opticiens de centres commerciaux fermés pendant une bonne partie du premier semestre. Selon les derniers chiffres de la Banque de France, les ventes optiques ont poursuivi leur croissance (+2,8 % sur avril-mai-juin), en dépit d’un léger tassement en juillet. Un dynamisme dont devrait témoigner le prochain Silmo à Paris-Nord Villepinte. A fin août et nonobstant de nouvelles mesures gouvernementales, le salon aura bien lieu du 24 au 27 septembre prochain. L’occasion pour toute la profession de se retrouver mais surtout de préparer l’avenir. Car le secteur a fait mieux que résister et continuer à croître pendant ces 18 derniers mois. Il a profondément évolué. Et vous stimule pour vous projeter dès maintenant dans les 5 ans qui viennent. Quelle politique vis-à-vis de vos fournisseurs ? En prenant le contrôle de GrandVision, EssilorLuxottica inaugure une situation inédite dans le paysage optique français. Cela va-t-il modifier profondément les équilibres ? Au quotidien et pour les mois à venir, peu de chances de voir apparaître néanmoins des “biais de concurrence” dommageables. Mais cette nouvelle configuration vous invite à définir vos options stratégiques. Quel positionnement adopter ? La question de la place de la réfraction dans votre activité ne peut être éludée, tout vous y incite. Et le Silmo est le bon moment pour investir. Si le mouvement vers un renforcement des prérogatives aux opticiens semble inéluctable, il reste encore nombre d’étapes à parcourir. Téléréfraction en magasin (et sous quelles formes ?), réfraction de première intention, réforme de la formation : les prochains mois verront, on l’espère, enfin de nouvelles règles établies. Quelles relations clients ? Vous avez toutes les armes pour capitaliser sur les atouts que vous a donnés le système de prise de rendez-vous : communication en amont et en aval, prise en considération du patient/client, prévention et santé visuelle, parcours client repensé. Autant de bonnes raisons de faire le choix d’aller au Silmo pour échanger avec vos partenaires, vos pairs et découvrir les innovations qui vous permettront de basculer dans une nouvelle ère.

Marie-Dominique GASNIER