Juin 2021

Mensuel pratique et interactif de l’optique

Une nouvelle ère ?

Alors que la pression de la crise sanitaire se relâche lentement, quel bilan tirer de ces longs mois de semi-confinement ? Le marché a tenu bon : en dépit d’une baisse en 2020 d’environ -10 %, l’optique a rebondi rapidement dès le premier choc de mars-mai 2020 passé. Selon l’Institut Xerfi, le secteur devrait renouer avec une belle croissance en 2021, sans pour autant retrouver son niveau d’avant-crise avant 2023 (7,295 milliards € en 2019). Une transition majeure s’est opérée pendant toute cette période : naturellement, avec une agilité notable, vous avez su intégrer, indépendants comme opticiens sous enseigne, de nouvelles pratiques (click&collect, prise de rendez-vous), en développant des stratégies digitales efficientes tant pour votre CA que pour vos clients.
Cette évolution a donné un coup d’accélérateur à la transformation du parcours client. Et celui-ci devrait connaître encore un nouveau développement avec la prochaine réorganisation de la filière visuelle d’ici 2022. Car, malgré la crise sanitaire, le calendrier s’est accéléré. C’est une certitude : le rapport de l’Igas ne restera pas lettre morte. A court terme, vous devriez voir vos prérogatives élargies selon ses préconisations (allongement de la durée de validité de l’ordonnance, modification de la primo-prescription, élargissement des possibilités de délivrance, mesures sur la prescription…). Couplé aux possibilités offertes par la téléconsultation, cet élargissement de vos modes d’exercice aura pour conséquence une meilleure prise en charge des amétropes, quel que soit leur âge, leur mobilité, et leur situation géographique. Cette mutation importante est l’occasion pour la profession dans son ensemble de dire ce dont elle a besoin en magasin en termes de compétences. Et de donner aux étudiants en optique une vision claire du métier, dont les nombreuses facettes en font une profession d’avenir. Tout ceci aura évidemment un impact sur l’équilibre des rapports de force au sein de la distribution optique. Sans compter que, suite au rachat bientôt effectif de GrandVision, EssilorLuxottica est en passe de faire son entrée dans la distribution française. Vous avez toutes les cartes en main pour relever ces nouveaux défis. Des défis qui sont aussi les nôtres à la rédaction de Bien Vu. Pour mieux vous informer et vous accompagner, après notre rendez-vous digital hebdomadaire Bien Vu Les Enjeux mis en ligne depuis avril 2020, nous lançons fin juin nos podcasts : une nouvelle offre pour vous lecteurs (et futurs auditeurs) afin de décrypter ensemble l’actualité, vous donner la parole, partager vos expériences, le tout en version audio.

Marie-Dominique GASNIER